Orchestre symphonique de Trois-Rivières
NouvellesDévoilement du programme éducatif BOUM

Dévoilement du programme éducatif BOUM

jeudi 19 octobre 2017

En cette saison 40e anniversaire, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières lance un nouveau programme éducatif unique au Québec.

Inspiré d’El Sistema, ce programme est offert gratuitement tous les jours, après les heures de classe, aux élèves en milieux vulnérables de la 2e à la 6e année du primaire.

Pour sa première phase, BOUM établi ses quartiers à l’école Saint-Paul de Trois-Rivières et accueille 17 élèves.

Une équipe de chercheurs de l’Université du Québec à Trois-Rivières conduira une étude pour mesurer l’impact de ce programme sur les élèves et leur famille.

*** Une photographie et une vidéo de l’événement peuvent être téléchargées ici. ***


Au rythme de la chanson Les p'tits loups du jazz, la première cohorte du programme BOUM (Band orchestral urbain de la Mauricie) a accueilli les invités au dévoilement de ce nouveau programme éducatif de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, aujourd’hui à l’école Saint-Paul de Trois-Rivières.

Unique au Québec, BOUM est inspiré d’El Sistema. Ce programme, né dans les bidonvilles du Venezuela, a formé des milliers de jeunes à la pratique orchestrale, tout en agissant comme outil de transformation sociale. Maintenant implanté avec succès dans plus de 90 pays, des études ont démontré son impact positif sur, entre autres, la persévérance scolaire, l’estime de soi et un plus grand sentiment d’appartenance à la communauté.

Le programme éducatif BOUM a débuté à la rentrée scolaire et il permet à 17 élèves des écoles Saint-Paul et Saint-Philippe de recevoir, sans frais, des cours de musique tous les jours de la semaine après les heures de classe, de 15 h 15 à 18 h.

Natalie Rousseau (directrice générale de l’OSTR), maestro Jacques Lacombe (directeur artistique de l’OSTR), depuis Vancouver, Manon Rocheleau (directrice des écoles concernées) et Sylvie Ouellet (professeure au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières) ont témoigné de la genèse du programme, de son implantation dans notre région et de son impact chez les élèves.

« L’équipe de l’OSTR, des musiciens aux bénévoles, en passant par la direction et le personnel de soutien, tous sont animés par un désir : faire rayonner leur passion de la musique dans la communauté. Si, portés par cette passion, nous pouvons contribuer à la construction d’une meilleure société qui repose sur des citoyens responsables et ayant l’égalité des chances, nous ne pouvons rester indifférents et nous avons le devoir d’agir et de relever le défi » a déclaré madame Rousseau.

LE PROGRAMME BOUM

Le programme BOUM (Band orchestral urbain de la Mauricie) a démarré le 5 septembre dernier à l’école Saint-Paul de Trois-Rivières. Ce programme consiste à offrir gratuitement à des enfants fréquentant des écoles situées en milieu vulnérable l’opportunité de recevoir des cours de musique trois heures par jour, du lundi au vendredi, après les classes. L’activité se déroule, pour la phase de démarrage (trois ans), à l’école Saint-Paul, une école primaire en milieu urbain.

Au cours de la première année, les enfants pourront apprendre les rudiments de la musique, puis ils amorceront la pratique d’instruments à cordes. À cette formation, s’ajoutent hebdomadairement des cours de yoga, afin de favoriser la concentration, la maîtrise de soi et la posture. Puisque la mission de BOUM est le changement social par l’apprentissage de la musique en orchestre, les cours d’instruments à vent et de percussions seront ajoutés graduellement, une fois que le programme sera bien implanté dans le milieu, pour former, à terme, un véritable orchestre.

À la fin des trois années de la phase de démarrage, l’OSTR étendra le programme à d’autres écoles en milieu urbain et défavorisé de la Mauricie, afin de permettre au plus grand nombre d’enfants vivant dans des conditions difficiles de vivre l’expérience BOUM.

LA PREMIÈRE CLASSE

Les 17 élèves de la première cohorte ont été sélectionnés parmi les classes de la 2e année à la 6e année des écoles primaires Saint-Paul et Saint-Philippe. Le programme, qui en est à sa sixième semaine, propose jusqu’à la mi-novembre des activités permettant aux élèves de se familiariser, de façon ludique, avec les notions de base la théorie musicale par des cours de chant choral, de flûte à bec et de percussions. À ces cours s’ajoutera graduellement l’apprentissage d’instruments à cordes (violon et violoncelle) joué individuellement, en section et en groupe.

Les élèves reçoivent l’enseignement de Maxime Le Meur (chef de programme), Justine Béliveau (classe de violon), Caroline Roy-Élément (classe de violoncelle) et Danièle Rousseau (classe de yoga).

Le programme BOUM fait également l’objet d’un projet de recherche collaborative portant sur la réussite éducative et l’environnement social du jeune que constitue l’école. Cette étude est menée par Sylvie Ouellet, professeure au département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières, les cochercheurs Nadia Rousseau et Luc Prud’homme, et l’assistante de recherche Myriam Chouinard.

LA GENÈSE

En 2012, à l’initiative de Jacques Lacombe, l’OSTR lançait le projet Classe en résidence qui permettait aux élèves du dernier cycle du primaire d’être jumelés aux musiciens de l’Orchestre, de participer à des ateliers musicaux, en plus d’assister à une répétition et à un concert de l’OSTR. Au cours des six éditions de ce projet, nous avons observé son impact positif sur la réussite et la persévérance scolaires.

L’expérience acquise avec la Classe en résidence nous a convaincus qu’il était nécessaire d’intensifier notre engagement, afin de générer un impact durable dans la vie de ces enfants. Par le biais de la musique et d’une implication soutenue, il est possible d’opérer une véritable transformation sociale. C’est ce que le programme El Sistema a démontré avec grand succès. Né dans les bidonvilles du Venezuela en 1975, ce programme est maintenant implanté dans plus de 90 pays. De nombreuses études confirment les bienfaits de la musique dans l’apprentissage de l’enfant : estime de soi, rigueur, effort, capacité de travailler en équipe, écoute, réussite scolaire, assiduité en classe et un plus grand sentiment d’appartenance à la communauté.

Au Canada, il a d’abord été introduit au Nouveau-Brunswick, en 2009, où plus de 700 enfants y participent. Ce programme est maintenant implanté en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et en Ontario, mais aucune initiative de ce genre n’avait encore vu le jour au Québec.

LES REMERCIEMENTS

L’OSTR remercie chaleureusement pour leur implication enthousiaste, et de la première heure, les élèves et leurs parents, Manon Rocheleau, directrice des écoles Saint-Paul et Saint-Philippe, la Commission scolaire Chemin-du-Roy, la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, la Ville de Trois-Rivières et le ministère de la Culture et des Communications.

Ce programme n’aurait pu être offert sans la généreuse participation d’entreprises de la Mauricie et de donateurs. À ce jour, ce sont 100 500 $ qui ont été amassés pour BOUM. Nous exprimons notre sincère gratitude à Guy Deveault de Canadel, aux fondations Bradley & Bradley, RBC et Sybilla Hesse, à Christian Bélisle de Modoc, à Annie Pellerin de Marmen, ainsi qu’à Johanne Beauchemin, Paul Gélinas, André Giguère, Odette et Jean-René Groleau, Françoise Lebrun, Nancy Lemay, Martin Lemyre et Natalie Rousseau.

Nos remerciements également à nos précieux partenaires de service : Guylaine Surprenant propriétaire du Studio Formact qui offre les cours de yoga aux élèves, à Jean-François Latour directeur général du Conservatoire de musique de Trois-Rivières pour le prêt d’un piano, et à Marie-Pierre Paquette propriétaire d’IGA Extra Marché Paquette, fournisseur des collations. 

L’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE TROIS-RIVIÈRES

Fondé en 1978, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières est dirigé par Jacques Lacombe, chef d’orchestre de réputation internationale. Formé de 54 musiciens professionnels, l’OSTR se distingue par la qualité de sa programmation qui fait une place importante aux chefs-d’œuvre du grand répertoire, aux créations et aux solistes de renom, en plus de développer des initiatives pour les élèves et les jeunes musiciens de la région. Au nombre des récentes distinctions, mentionnons le prix Initiative culturelle de l'année (2015), le prix Félix Album de l'année - classique / vocal 2014, le prix Juno 2014 Classical Album of the Year: Vocal or Choral Performance, le prix Arts de la scène Louis-Philippe-Poisson (2014), le prix Opus Concert de l’année – régions, reçu deux années consécutives (2012 et 2013), le prix Initiative culturelle de l’année (2013) ainsi que deux disques d’or.

L’Orchestre symphonique de Trois-Rivières reçoit l’appui de nombreuses entreprises privées, dont Cogeco, Hydro-Québec, Canimex, le Port de Trois-Rivières, Marmen et le Groupe Somavrac, ainsi que de plusieurs organismes régionaux et gouvernementaux, dont le Conseil des arts et des lettres du Québec, la Ville de Trois-Rivières et le Conseil des Arts du Canada.

 

Retour
partenaires
CogecoHydro-QuébecCALQT-RÈSConseil des arts du Canada