Orchestre symphonique de Trois-Rivières
L’Oiseau de feu Complexité :
stimulant

Émotions :   éblouissementjoiepassion
Retour à la liste Série Cogeco

L’Oiseau de feu

Vendredi 7 octobre 2016 à 20 h
Salle J.-A.-Thompson



Jacques Lacombe, direction
Thomas Le Duc-Moreau, direction
Kerson Leong, violon
Anne-Marie Dubois, piano
Carmen Picard, célesta

"Mr. Lacombe's agile, transparent and winningly energized conception made this one of the most exhilarating accounts of "Firebird" I've ever heard." (Steve Smith, New York Times)

Entendez Jacques Lacombe diriger L'Oiseau de feu, une interprétation que le réputé critique Steve Smith du New York Times a qualifiée de l'une des plus exaltantes qu'il ait entendues! Ce chef-d'œuvre aux mille couleurs sera précédé du Concerto pour violon de Tchaïkovski, qui marquera les débuts à l'OSTR du jeune virtuose Kerson Leong, et de la création du Concerto pour piano et célesta de Marc Bélanger, interprété par Anne-Marie Dubois et Carmen Picard.

Au programme

Oskar Morawetz

Carnival Overture
Durée : 6 min.

Notes

Piotr Ilyitch Tchaïkovski

Concerto pour violon en ré majeur, op. 35
Durée : 33 min.

Écoutez cette oeuvre Notes

Marc Bélanger

Double concerto pour piano et célesta (création)
Durée : 15 min.

Notes

Igor Stravinski

L’Oiseau de feu : suite 1945
Durée : 31 min.

Écoutez cette oeuvre Notes



Causerie Hydro-Québec
Animée par Francis Dubé le jour du concert à 19 h au foyer Gilles-Beaudoin.
Cocktail Radio-Canada
Après le concert au foyer Gilles-Beaudoin pour les abonnés.
Conférence
Mercredi 28 septembre 2016 à 14 h / Maison de la culture (salle régionale) / Conférencier : Michel Kozlovsky
Notes biographiques
Jacques Lacombe

Jacques Lacombe

Chef d'orchestre

Originaire de Trois-Rivières, Jacques Lacombe a acquis une renommée internationale grâce à son intégrité artistique et à la complicité qu'il partage avec les orchestres qu'il dirige. Directeur artistique de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières et chef principal de l'Opéra de Bonn, maestro Lacombe a auparavant occupé les postes de directeur musical du New Jersey Symphony Orchestra, de premier chef invité de l'Orchestre symphonique de Montréal et de directeur musical de la Philharmonie de Lorraine en France.

Invité par de nombreux orchestres et maisons d'opéra de prestige, maestro Lacombe s'est notamment produit au Carnegie Hall et au Metropolitan Opera de New York, au Deutsche Oper Berlin, à l'Opéra d'État de Bavière ainsi qu'au Royal Opera House de Covent Garden à Londres. Il a eu l'occasion de collaborer avec plusieurs artistes renommés, tels que Yefim Bronfman, Marc-André Hamelin, Lang Lang, André Watts, Joshua Bell, Gil Shaham, Renée Fleming, Angela Gheorghiu, Frederica von Stade et Roberto Alagna. Il a également dirigé plusieurs enregistrements parus sous étiquettes CPO et Analekta et diffusés sur PBS, CBC, Mezzo TV en Europe et Arte TV en France.

Jacques Lacombe a reçu sa formation musicale au Conservatoire de musique de Trois-Rivières et de Montréal ainsi qu'à la Hochschule für Musik de Vienne. Il enseigne la direction d'orchestre au Conservatoire de musique de Montréal. Il est chevalier de l'Ordre national du Québec et membre de l'Ordre du Canada.


Thomas Le Duc-Moreau

Thomas Le Duc-Moreau

Chef d'orchestre

Le jeune chef d'orchestre Thomas Le Duc-Moreau poursuit actuellement ses études de maîtrise en direction d'orchestre avec maestro Jacques Lacombe au Conservatoire de musique de Montréal. Dans le cadre de sa formation, il dirige régulièrement l'Orchestre symphonique et l'Orchestre à cordes de cette même institution. Il participe également à toutes les activités de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières. Il dirigera d'ailleurs l'ouverture des concerts New York! New York!, L'Oiseau de feu, Charles Richard-Hamelin et Chopin et Le requiem selon Brahms au cours de la saison 2016-2017.

Violoncelliste de formation, Thomas Le Duc-Moreau a complété un baccalauréat en interprétation dans la classe de Carole Sirois au Conservatoire de musique de Montréal en mai 2016, et il a parfait sa formation à l'Institut estival de musique du Centre national des arts à Ottawa. Il a joint les rangs de l'Orchestre symphonique des jeunes de Montréal de 2009 à 2013, de l'Orchestre du Centre d'arts Orford en 2013 et de l'Orchestre national des jeunes du Canada en 2015. Il est actuellement membre de l'Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal.

À l'été 2015, lors d'un stage avec l'Orchestre national des jeunes du Canada, il a été l'assistant du chef anglais Michael Francis, en plus de faire partie de la section des violoncelles. Il a ainsi dirigé des répétitions générales de concerts dans les meilleures salles du Canada, dont le Koerner Hall de Toronto, la salle Southam du Centre national des arts d'Ottawa, la Maison symphonique de Montréal, le Chan Centre de Vancouver, le Jack Singer Concert Hall de Calgary et le Winspear Centre d'Edmonton. Depuis 2015, il est l'assistant d'Olivier Godin à l'Atelier lyrique du Conservatoire de Montréal, où il a participé aux productions des opéras Orfeo de Monteverdi et La vie parisienne de Jacques Offenbach.

 


Kerson Leong

Kerson Leong

Violon

Kerson Leong s'est signalé sur la scène internationale en 2010, à l'âge de 13 ans, en remportant le Premier Prix (catégorie junior) au Concours Menuhin à Oslo en Norvège. Il a été choisi comme laureate du Prix Jeune Soliste 2015 des Radio Francophones Publiques. Il a également remporté le Premier Prix au Tremplin 2014 et le Grand Prix du Concours de musique du Canada cinq années d'affilée (2005-2009). En 2013, il a décroché le Concours de la Bourse de l'Orchestre du Centre national des Arts, et Premier Prix au Concours OSM Standard Life. En 2014, Kerson a été nommé Révélation Radio-Canada 2014-2015 en musique classique.

Il s'est produit comme soliste partout dans le monde avec des ensembles tels que l'Orchestre de chambre de Vienne, l'Orchestre philharmonique d'Oslo, I Solisti Veneti, l'Orchestre symphonique de Toronto, l'Orchestre Métropolitain et l'Orchestre du Centre national des Arts. Parmi les moments forts de sa jeune carrière, signalons sa participation à un concert spécial de Noël au palais du Quirinal à Rome en présence du président italien, où il a interprété le Concerto no 4 de Mozart; une apparition sur scène à la prestigieuse Cérémonie de remise des prix Kavli à Oslo; ses débuts comme soliste avec orchestre à la salle de concert de l'Orchestre du Centre national des arts de la scène de Chine à Beijing; et son interprétation avec orchestre du Double Concerto de Brahms aux côtés de son frère Stanley, à Los Angeles. Très actif également comme chambriste, Kerson s'est illustré à de nombreux festivals de musique internationaux, dont celui de Bergen en Norvège, le Menuhin Gstaad Festival en Suisse, les festivals de Trasimeno et d'Assise en Italie, les festivals Rheingau Musik, Mecklenburg-Vorpommern, et Fraenkische Musiktage en Allemagne, ainsi que les festivals Ottawa International Chamber Music, Music and Beyond, OSM Virée classique, et de Domaine Forget au Canada. En 2013, il a représenté Radio-Canada en tournée au Festival de la Bohême du Sud en République tchèque, à titre de lauréat du concours radiophonique Concertino Praga. On a pu l'entendre à la télévision de CBC ainsi qu'à la radio aux réseaux suivants: CBC/Radio-Canada, BBC Radio 3, Radio France, réseau American Public Media's SymphonyCast, NRK, RAI, Deutschlandradio Kultur, et à la radio tchèque. En 2014-2015, il a fait ses débuts à Paris dans le cadre de la série de concerts de l'Auditorium du Louvre et au Wigmore Hall à Londres. On pourra l'entendre à la radio belge et à la radio suisse.

Il est actuellement artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, où il étudie avec Augustin Dumay. Il s'est vu attribuer récemment le Prix de la Fondation de musique Sylva Gelber 2015. Il s'est vu attribuer aussi la Bourse Paul Merkelo et un prix de mentorat de la Lin Yao Ji Music Foundation de Chine.

Il joue sur un c.1728-30 Guarneri del Gesu qui lui est gracieusement prêté par Canimex Inc., entreprise de Drummondville au Québec.

 


Anne-Marie Dubois

Anne-Marie Dubois

Piano

Douée d'un talent très précoce, la pianiste de renom Anne-Marie Dubois livra son premier récital de piano dès l'âge de... cinq ans ! Gagnante de nombreux prix et bourses, elle est neuf fois lauréate du Concours de musique du Canada, où elle remporte le Premier Prix du Tremplin international en 1984. Cette même année, elle est récipiendaire du Premier Prix du Concours international Leschetizky à New York, ce qui lui permettra de se produire au Carnegie Hall.

L'intense pianiste, qui a quatre albums à son actif, a livré plus de 500 concerts dans huit pays. Elle est régulièrement invitée à titre de soliste par de nombreux orchestres, entre autres, l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre symphonique de Québec et l'Orchestre de la francophonie canadienne, avec lequel elle a effectué une tournée en Chine où plus de huit millions de spectateurs ont pu découvrir la virtuose.

L'ardente spiritualité se dégageant naturellement de son jeu produit une vive et touchante impression sur ses auditeurs privilégiés. On dit de ses interprétations qu'elles devraient convaincre quiconque de l'existence, quelque part, d'un monde meilleur. À vous de le découvrir...

 


Carmen Picard

Carmen Picard

Célesta

La pianiste Carmen Picard est reconnue, sur la Scène montréalaise ainsi qu'à travers le Canada, comme spécialiste du répertoire de musique de chambre. Ainsi, elle joue régulièrement en concert avec de nombreux instrumentistes renommés (à deux reprises au réputé Wigmore Hall de Londres, Angleterre), et sa très grande versatilité l'amène à collaborer avec divers ensembles musicaux tels la Société de musique contemporaine du Québec, l'Orchestre Symphonique de Montréal et l'Orchestre Métropolitain. Elle apporte aussi sa collaboration à plusieurs festivals d'été du Québec, dont ceux de Lanaudière, du Domaine Forget de St-Iréné et du Centre d'Art d'Orford (1980 à 1993).

Récemment, Carmen Picard se faisait entendre sur les scènes montréalaises comme chambriste pour la société Pro Musica en compagnie des violonistes Brigitte Rolland, Pierre Bournaqui et Vladimir Landsman ainsi qu'en tant que soliste pour la nouvelle série Les Mélodînes de ProMusica; de plus en récital à Mauï, Hawaï en décembre 2002 et 2003 ainsi qu'en juillet 2004 en trio avec des membres de l'orchestre de Honolulu.

Bien connue sur les ondes de la radio FM de Radio-Canada et CBC, Carmen Picard a aussi enregistré, sur disque compact, un vaste répertoire de musique de chambre: violoncelle et piano avec le duo Dolin-Picard sur Atma et Radio-Canada; flûte et piano avec Lise Daoust sur Naxos et avec Francine Voyer sur UMMUM; saxophone et piano avec Jean-Marie Londeix sur SNE ainsi que des musiques de film sur Analekta.

Détenant une maîtrise en interprétation de l'Université McGill à Montréal (classe de Dorothy Morton), Carmen Picard étudie par la suite avec Marc Durand et Jacinthe Couture. Boursière des Amis de l'Art, des Concours de Musique du Québec et du Canada ainsi que du Ministère des Affaires culturelles du Québec (bourse "A" en 1988-89), Carmen Picard se perfectionne auprès de Maîtres réputés aux États-Unis (John Perry, Los Angeles), au Canada (Leon Fleisher, Toronto) et en Europe (Pierre Fournier, Genève, Suisse et William Pleeth, Londres, Angleterre).

Carmen Picard participe activement à titre de juge invitée aux évènements artistiques du Québec et du Canada (Concours de Musique du Canada, Concours provincial de Musique de Sillery à Québec, Concours Inter-élèves Vincent-d'Indy, Festival de Musique classique de Montréal, Festivals-concours des villes de Sherbrooke et de Joliette...)

Cette année, elle enseigne le piano principalement à l'École de musique de l'Université de Sherbrooke. De plus, elle enseigne le piano depuis 1983 au Cégep de Drummondville ainsi qu'à l'Université du Québec à Montréal comme chargée de cours depuis 1998.

 


Retour à la liste
partenaires
CogecoHydro-QuébecCALQT-RÈSConseil des arts du Canada