Orchestre symphonique de Trois-Rivières
ProgrammationSérie principaleLes folles journées Beethoven (samedi)
Les folles journées Beethoven (samedi) Complexité :
audacieux

Retour à la liste Série principale

Les folles journées Beethoven (samedi)

Samedi 9 mars 2019 à 20 h
Salle J.-Antonio-Thompson



 

Stephen Smith, direction 
André Laplante, piano 

Au sommet de son art, le pianiste émérite interprète l'intégrale des concertos pour piano de Beethoven en deux jours. La musique se fera lumineuse, profonde, libre, et le piano, souverain.

Au programme

Ludwig van Beethoven

Concerto pour piano no 2 en si bémol majeur, opus 19
Durée : 28 min.

Écoutez cette oeuvre Notes

Ludwig van Beethoven

Concerto pour piano no 3 en do mineur, opus 37
Durée : 34 min.

Écoutez cette oeuvre Notes

Ludwig van Beethoven

Concerto pour piano no 4 en sol majeur, opus 58
Durée : 34 min.

Écoutez cette oeuvre Notes



Causerie Hydro-Québec
Animée par Francis Dubé le samedi à 19 h au foyer Gilles-Beaudoin
Cocktail Radio-Canada
Pour les abonnés (7 et 5 concerts) à 22 h au foyer Gilles-Beaudoin
Conférence
VENDREDI 8 mars 2019 de 14 h à 16 h Maison de la culture de Trois-Rivières, salle régionale Conférencier : Michel J. Dussault
Notes biographiques
Stephen Smith

Stephen Smith

Direction

Né aux États-Unis, il vit en Suisse depuis 1982, où il a étudié l'orgue, la musique sacrée et la direction. Fondateur de l'ensemble et de l'orchestre baroques Corund, ses engagements l'ont, entre autres, conduit en Angleterre, en Espagne, en Allemagne, aux Bermudes et aux États-Unis. De nombreux disques et enregistrements radiophoniques témoignent de son vaste répertoire.

Stephen Smith est né aux États-Unis et vit en Suisse depuis 1982. Il amorce son parcours musical à l'âge de sept ans au Peabody Conservatory de Baltimore. Après des études d'orgue, de musique sacrée et de direction aux États-Unis puis en Suisse, il travaille intensément le répertoire baroque et de la Renaissance et s'intéresse particulièrement à l'interprétation historiquement informée. Il a donné des centaines de concerts avec l'ensemble et l'orchestre baroque Corund qu'il a fondés à Lucerne en 1993.

Au-delà des frontières suisses, ses engagements avec ses ensembles ou comme chef invité l'ont conduit en Angleterre, en Espagne, en Allemagne, en Slovaquie, en Lettonie, en Roumanie, aux Bermudes et aux États-Unis. Outre son travail avec Corund, il dirige un programme musical varié et apprécié comme maître de chapelle à la Matthäuskirche de Lucerne. Smith est depuis plus de 25 ans directeur artistique d'une saison de concerts de musique chorale à Lucerne. Stephen Smith est à l'origine de nombreux projets originaux sur la scène musicale suisse. Pour le centenaire de la naissance de Maurice Duruflé en 2002 il a dirigé l'intégrale de sa musique sacrée pour choeur, orgue et orchestre. En 2013, c'est sous son impulsion que se déroule un festival célébrant le centenaire de la naissance de Benjamin Britten où participeront plusieurs choeurs et orchestres lucernois, tous finalement réunis sous la direction de Smith pour la cantate St.Nicolas et les variations chorales A Boy was Born op.4. En 2016, en collaboration avec la Fondation Mengelberg aux Pays-Bas, il dirige et enregistre la Messe Solennelle pour choeur, soli et orchestre de Willem Mengelberg pour une première exécution de l'oeuvre depuis sa création 120 ans auparavant.

Récemment son talent de chef d'orchestre lui a valu d'être invité à diriger à Francfort, Pampelune, Riga, Bratislava, Sibiu, Oradea, Cluj-Napoca, Canterbury et Lincoln. Il travaille avec des orchestres et des chœurs professionnels comme le Luzerner Sinfonieorchester, le Stuttgarter Kammerorchester, le Festival Strings Lucerne, le Zürcher Kammerorchester, l'Orquesta Sinfonica de Navarra, le Musikkollegium Winterthur, le Brandenburgisches Staatsorchester Frankfurt, l'Atlanta Baroque Choir & Orchester, la Zuger Sinfonietta, la Camerata Musica, le Transylvanian Philharmonic Choir & Orchestra, le Sibiu State Philharmonic Choir & Orchestra, l'Oradea State Philharmonic Choir & Orchestra, le Magnolia Baroque Festival Choir & Orchestra, La banda antix, Cappricio, Putni, la Zürcher Singakademie, etc. Lors des saisons 17/18/19 il se verra amené à diriger le Stuttgarter Kammerorchester, l'Orchestre Symphonique de Trois Rivières et le Timisoara Philharmonic Orchestra, et retravaillera également avec l'Oradea State Philharmonic Choir & Orchestra, le Sibiu State Philharmonic Orchestra et le Targu Mures Philharmonic Choir.

Smith prépare régulièrement son Ensemble Corund en diverses formations pour des chefs tels que Howard Arman, Douglas Boyd, James Gaffigan, Mario Venzago, Laurence Cummings, Mark Elder ou Douglas Bostock. De nombreux CD et enregistrements radiophoniques témoignent de ses intérêts musicaux variés et de son vaste répertoire


André Laplante

André Laplante

Piano

Au cours de la dernière décennie, le pianiste canadien André Laplante a confirmé qu’il était l’un des grands virtuoses romantiques de la scène actuelle. Il a retenu l’attention internationale après avoir remporté des prix aux concours internationaux de Genève et de Sydney ainsi que la médaille d’argent du Concours international Tchaïkovski à Moscou. Les critiques l’ont comparé à Ashkenazy, Horowitz et Rudolf Serkin, le rangeant dans le cercle restreint des pianistes virtuoses qui n’hésitent pas à prendre des risques. 

En 2005, M. Laplante a été nommé officier de l’Ordre du Canada. La même année, il recevait le prix Opus d’interprète de l’année. En 1999, M. Laplante remportait deux prix Opus, l’un pour le « Concert de l’année à Montréal » et l’autre pour le « Concert de l’année au Québec ». Plus récemment, en 2010, un autre prix Opus lui a été décerné, cette fois encore pour le « Concert de l’année ». 

Au cours des dernières saisons, on a pu entendre M. Laplante comme soliste invité de l’Orchestre symphonique de Montréal, du Chicago Symphony, de l’Orchestre philharmonique tchèque (au Carnegie Hall et au Kennedy Center), du Minnesota Orchestra, sous la direction de Sir Neville Marriner et en tournée européenne avec le Toronto Symphony, sous la direction de Andrew Davis, ainsi qu’avec le Royal Philharmonic, sous la direction du regretté Sir Yehudi Menuhin, lors de leur vaste tournée nord-américaine. Il a de plus effectué une importante tournée en Chine, il a donné des récitals en Extrême-Orient, en Australie et en Amérique du Nord, sans oublier ses nombreuses participations aux plus grands festivals, notamment ceux de Debussy (France), Pecs (Hongrie), Orford (Canada), de Cascais (Portugal), de Salzbourg (Autriche), Lanaudière (Canada), Domaine Forget (Canada) et du TCU-Van Cliburn Institute (États-Unis). M. Laplante a d’ailleurs joué avec le Dewan Filharmonik Petronas en Malaisie. Ses interprétations avec orchestre et quatuor au Festival de musique française du Buffalo Philharmonic ont été saluées. 

Possédant de nombreux enregistrements à son actif, André Laplante a lancé, notamment, sous étiquette Analekta des albums consacrés à Ravel et à Rachmaninov, à Brahms (lauréat d’un prix Félix en 1996) et à Liszt (lauréat d’un prix Félix en 1995). Ce dernier fut également considéré meilleur album classique de l’année par le Toronto Star. Son interprétation du Concerto pour piano no 2 de Jacques Hétu pour CBC Records lui a valu le prix Juno du meilleur enregistrement orchestral 2004, de même qu’un Western Canadian Music Award. Son enregistrement duConcerto no 1 de Tchaïkovski avec Yoav Talmi et l’Orchestre symphonique de Québec a, quant à lui, été finaliste pour un prix Félix en 2001 et son album des Années de pèlerinage de Liszt lui a valu le Félix d’album classique de l’année en 2010.

Retour à la liste
partenaires
CogecoHydro-QuébecCALQT-RÈSConseil des arts du Canada