Orchestre symphonique de Trois-Rivières
ProgrammationSérie principaleValérie, Caroline et Mozart
Valérie, Caroline et Mozart Complexité :
accessible

Émotions :   éblouissementjoiesérénité
Retour à la liste Série Grands concerts

Valérie, Caroline et Mozart

Samedi 14 octobre 2017 à 20 h
Salle J.-A.-Thompson



Mathieu Lussier, direction
Caroline Séguin, flûte
Valérie Milot, harpe

Un charme manifeste traverse cette soirée, où brille de mille feux le génie de Mozart. Porté par le jeu inspiré des brillantes instrumentistes Caroline Séguin et Valérie Milot, sous la direction de Mathieu Lussier, ce riche programme s'ouvre sur les paysages mythiques d'El Dorado.

Au programme

Marjan Mozetich

El Dorado pour harpe et cordes
Durée : 15 min.

Écoutez cette oeuvre Notes

Wolfgang Amadeus Mozart

Concerto pour flûte et harpe en do majeur, K 299
Durée : 30 min.

Écoutez cette oeuvre Notes

Wolfgang Amadeus Mozart

Symphonie no 40 en sol mineur, K 550
Durée : 32 min.

Écoutez cette oeuvre Notes



Causerie Hydro-Québec
Causerie Hydro-Québec animée par Francis Dubé à 19 h au foyer Gilles-Beaudoin.
Cocktail Radio-Canada
Cocktail Radio-Canada pour les abonnés (9 et 5 concerts) à 22 h au foyer Gilles-Beaudoin.
Notes biographiques
Mathieu Lussier

Mathieu Lussier

Chef d'orchestre

Musicien polyvalent et accompli, Mathieu Lussier est un collaborateur de longue date des Violons du Roy et de leur chef fondateur Bernard Labadie. Chef associé de l'orchestre de chambre de renommée internationale établi à Québec, il a dirigé l'ensemble à l'occasion de plus de 75 concerts à travers le Canada, le Mexique et les États-Unis. Mathieu Lussier s'impose depuis quelques saisons comme un nouveau visage dans le domaine de la direction d'orchestre, se spécialisant dans les répertoires baroque et classique ainsi que dans l'exploration des grands oubliés du XIXe siècle français. Son premier disque à la tête des Violons du Roy paraissait en septembre 2014 et le Conseil des Arts du Canada lui décernait par ailleurs cette année-là le Prix Jean-Marie Beaudet en direction d'orchestre.

Directeur artistique du Festival international de musique baroque de Lamèque entre 2008 et 2014, Mathieu Lussier y a dirigé de grandes œuvres pour chœur et orchestre de Vivaldi, Zelenka et Handel. Les critiques soulignent ses performances énergiques, son sens aiguisé du détail et reconnaissent son intérêt naturel à explorer un répertoire large et varié, passant d'une production semi-scénique du Acis et Galatée de Handel avec l'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal à une interprétation débridée du Bœuf sur le toit de Milhaud avec l'Orchestre Métropolitain de Montréal au Festival international de Lanaudière en 2013. À l'automne 2015, Mathieu Lussier fait ses débuts comme chef d'orchestre à la tête de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières ainsi que de l'Orchestre symphonique de Montréal.

À titre d'instrumentiste soliste, Mathieu Lussier s'est appliqué pendant près de vingt ans à faire découvrir avec dynamisme et passion le basson et le basson baroque partout en Amérique du Nord et en Europe. Il s'est produit à ce titre avec des ensembles comme Arion Orchestre Baroque (Montréal), Les Violons du Roy (Québec), l'orchestre baroque Tafelmusik (Toronto), le Boston Early Music Festival Orchestra ainsi qu'Apollo's Fire de Cleveland. Il poursuit aussi une carrière de chambriste avec l'Ensemble Pentaèdre de Montréal et a, par ailleurs, été nommé professeur adjoint à l'Université de Montréal à l'été 2014.

Ses nombreux enregistrements en tant que soliste comprennent près d'une douzaine de concertos pour basson (Vivaldi, Fasch, Graupner, Telemann et Corrette), un disque de sonates pour basson de Boismortier, trois disques consacrés à la musique pour basson solo de François Devienne, ainsi que deux disques de musique pour vents de Gossec et Méhul.

Comme compositeur, son catalogue comprend plus de quarante œuvres jouées régulièrement en concert en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Australie. En août 2009, sa pièce Bassango, dans sa version pour basson et orchestre à cordes, s'est vu décerner le 3e prix dans la catégorie Contemporary Classical Song aux Just Plain Folks Awards de Nashville, Tennessee. Il a reçu de nombreuses commandes d'artistes tels Nadina Mackie Jackson, Guy Few, Lise Beauchamp, George Zuckerman et de la part d'ensembles comme les American Wind Symohony Orchestra, Oshawa-Durham Symphony Orchestra, Tafelmusik Baroque Orchestra et Les Idées Heureuses. La musique de Mathieu Lussier a fait l'objet de nombreux enregistrements et est largement diffusée sur les radios du monde entier. Dos Tropicos, quintette à vent écrit en 2001, a depuis été joué près d'une centaine de fois, au Canada, en Europe et au Royaume-Uni. Ses oeuvres sont publiées par la maison d'édition Trevcomusic (États-Unis) Accolade (Allemagne), June Emerson (Royaume-Uni) et Gérard Billaudot (France).

 


Caroline Séguin

Caroline Séguin

Flûte

Formée au Conservatoire de musique de Montréal, Caroline est flûte solo de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivière depuis 2002, ainsi que piccolo solo de l'Orchestre Métropolitain depuis 2004. Musicienne appréciée, elle se joint régulièrement aux différents orchestres de la région métropolitaine, dont l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre symphonique de Laval, l'Orchestre symphonique de Longueuil, ainsi qu'à l'Orchestre du Centre national des Arts d'Ottawa. Caroline se produit également de façon régulière dans différents concerts de musique de chambre avec ses collègues de l'Orchestre Métropolitain.

Valérie Milot

Valérie Milot

Harpe

Musicienne de vocation, Valérie Milot est une harpiste à la personnalité généreuse et accessible. « Sa manière de toucher l'instrument dans une attitude grave et intense vous met, que vous le vouliez ou non, dans l'obligation de l'écouter attentivement. » Le Soleil (Richard Boisvert).

Choisir | Initiée très tôt à la musique, Valérie choisit la harpe à l'âge de 10 ans suite à quelques années de piano. Si aux premiers abords, la harpe évoque romantisme et délicatesse, Valérie y sentira plutôt vibrer l'énergie du lion. Jeune adulte, elle choisit de s'y consacrer entièrement pour développer un jeu puissant et mettre en valeur la versatilité insoupçonnée de son instrument. Elle complètera sa formation aux Conservatoires de musique de Montréal et de Trois-Rivières, où elle est d'ailleurs professeure de harpe depuis 2015.

Briller | En 2008, Valérie obtient le Prix avec Grande Distinction au terme de ses études au Conservatoire et remporte le Prix d'Europe. Elle est d'ailleurs la première harpiste en presque 100 ans à remporter cette bourse qui lui a permis d'étudier à New York auprès de Rita Costanzi. Plusieurs prix s'enchaînent par la suite : Révélation de l'année Radio-Canada, Prix d'interprétation au Concours International de harpe de la Cité des Arts de Paris, le prix Jeune Soliste des Radios Francophones Publiques, le prix Opus de la Découverte de l'année, le Prix des arts de la scène Louis-Philippe-Poisson de la Ville de Trois-Rivières, le Prix Trois-Rivières sans frontière pour son rayonnement à l'échelle nationale et internationale, ainsi que trois nominations au Gala l'Adisq.

Rayonner | Si elle a déjà pu faire résonner son instrument sur des scènes internationales et lors de prestigieux festivals, l'année 2016/17 la met définitivement à l'avant-plan, alors qu'elle a la chance de se produire à titre de soliste avec orchestre à plus de 20 reprises. Entre autres, Valérie est "Soliste en résidence" de l'Orchestre Métropolitain de Montréal pour cette saison avec qui elle offre une dizaine de concerts à la Maison Symphonique et en tournée sur l'île de Montréal aux côtés de Yannick Nézet-Seguin et Julian Kuerti. Parallèlement, Valérie poursuit une tournée de concerts au Québec avec Les Violons du Roy et le chef Mathieu Lussier (suite au succès de leur disque de concertos), en plus d'une tournée de l'ouest canadien avec le violoniste Antoine Bareil. Avec ce dernier, elle forme aussi un nouveau trio, complété par le violoncelliste Stéphane Tétreault.

Innover | Valérie a 7 disques à son actif sous étiquette Analekta. Son dernier opus, Orbis, repousse les frontières de son style. Ce projet lui a permis de regrouper ses précieux collaborateurs et d'oser un langage musical actuel. Un répertoire surprenant et des défis techniques prodigieux donnent à Orbis un parfum d'innovation rafraîchissant. Le spectacle accompagnant l'album fait vivre au spectateur une expérience autant pour les yeux que pour les oreilles, grâce au mariage de la musique et de l'art numérique.

S'enraciner | Si la carrière d'une musicienne peut parfois sembler étourdissante, Valérie trouve l'équilibre nécessaire en cultivant les plaisirs simples et en restant profondément attaché à son milieu. Elle puise son énergie et sa sensibilité en s'entourant de sa famille, de ses chats dodus et surtout de sa belle Simone, qui lui fait entendre la plus belle des musiques en l'appelant « maman ».

 


Retour à la liste
partenaires
CogecoHydro-QuébecCALQT-RÈSConseil des arts du Canada